Au fil de la plume

Un forum pour les artistes *en herbe ou confirmés*, pour les dévoreurs de livres, ...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Et des Poussières...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
BloomyT

avatar

Messages : 2125
Date d'inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Et des Poussières...   Jeu 17 Mai - 3:18

Me errances sur la Landes me menèrent vers une drôle de bâtisse. Il me semblait l'avoir déjà vu, mais le souvenir était encore trop flou. Peut-être qu'il ressemblait à un bâtiment que je côtoyais régulièrement, ou était-ce une photo aperçue dans un quelconque magazine. Mais quelle importance, après tout. Ce bâtiment paraissait solide, il semblait avoir traversé les époques, sans trop souffrir. Les pierres qui le formaient étaient apparentes. Pourtant, elles semblaient disparaitre, s'estomper derrière un voile grisâtre. L'accès paraissait aisé. Mais en m'y approchant, je me rendis compte que cela n'était pas si simple que prévu : une sorte de fossé entourait cette bâtisse. Les murs n'étaient pas très hauts, il ne semblait pas y avoir de toit, ou il n'y en avait plus. Je n'aperçu aucune fenêtre. Je voulais en faire le tour, espérant trouver un passage dérobé, mais à ma grande surprise, à mon approche, une ouverture se matérialisa devant moi, et un pont apparu. Prudemment, j'avançai sur ce pont. Devant la porte, si je peux nommé peu ainsi cette ouverture, je m'arrêtai. De là, je ne pouvais rien voir de l'intérieur, il y faisait trop noir. Je pensais qu'après quelque instant, ma vue se serait quelque peu habituée à cette obscurité, me permettant de discerner au moins quelques formes, objets, passages. Mais rien n'y fit. Même pas les nuages lourds et sombres annonçant un orage, et qui masquèrent le soleil. Je me résolus tout de même à entrer, les énormes grêlons me poussant à l'intérieur.
La lumière se fit. Un monde étrange m'entoura. Si extérieurement, cela ne ressemblait pas à grand chose ( n'ayant même pas son tour, je ne savais pas la forme qu'elle avait. Au vu de la forme assez plate de la partie qui m'avait fait face, je supposai que ce bâtiment devait être carré ou rectangulaire), de l'intérieur, ce fut encore pire. Tout semblait tordu. Pas de couloirs droits, mais des zig-zags, des courbes, des enchevêtrements de passages se passant dessus, dessous... Parfois ces couloirs s'arrêtaient brusquement, parfois un petit corridor reliait deux, trois de ces passages. Je me trouvais face à un labyrinthe...
Qui avait créé cela ? Quel est le nom de l'architecte, du bâtisseur ? Mystère. Bien que je ressentais une énorme appréhension, la curiosité me poussa en avant. J'appelai, à tout hasard, mais personne ne me répondit. Pas à pas, j'avançai. Le hall était immense, et c'est de là que partaient tous les chemins, créant cette arborescence étrange, fantastique. Sur un mur, j'apercu des inscriptions, qui formaient une sorte de diagramme. Cela ressemblait à des noms, certains étant plus ou moins effacés. Je pouvais difficilement lire le premier nom, tout en haut, beaucoup de lettres manquaient. Je supposai que si elle n'était la bâtisseuse de ses lieux, elle devait tout de même en être la propriétaire. Les autres devant être de la famille. Ou des collaborateurs... Sur une vingtaine de noms, seuls trois étaient encore à peu près visibles.
J'etais tout de même intrigué par ses couloirs. Je ne pus tous les compter. D'autant que certains semblaient enfouis. J'avançai, décider à visiter les lieux. Je pris au hasard l'un d'eux, voulant voir jusqu'où cela me conduirait. Au début, je crus que chaque entrée, chaque couloir avait un nom. Je me rendis compte alors, regardant attentivement, que cela n'était pas le cas. J'eus du mal de m'en rendre compte, car la aussi les inscriptions étaient plus ou moins effacées. Mais chose surprenante, certaines d'entres elles semblaient avoir été gravées plusieurs fois, comme si une personne voulait que l'on s'en souvienne. C'était étrange, très étrange. Et je remarquai aussi que plusieurs inscriptions revenaient, semblables à celles de l'organigramme. Mes pas, dans ce couloir fermé, ne faisaient aucun bruit. Aucun écho ne parvenait à mes oreilles. Comme je l'ai déjà dit, les murs n'étaient pas droit. Ces derniers étaient recouverts de mots. A croire même que c'étaient ceux-ci qui étaient la matière constituant les murs. Et ce n'était pas une seule et même personne qui avait érigé le mur, mais plusieurs. C'est pzut-être pour cela que parfois, j'avais l'impression de me retrouver à mon point de départ, même si je m'étais aventuré loin dans un couloir. Et comme partout, les mots paraissaient effacé, bien que plus j'arrivai vers la fin du couloirs, plus ceux-ci devenaient lisibles. Ce qui me surpris encore, ce fut de voir que tous les couloirs que j'avais emprunté se terminait brutalement par un mur blanc. Non, pas un mur. Mais comment dire ? Cela semblait un mur, mais je pouvais passer à travers, et, ainsi, me retrouver dans le grand hall. Oui, c'était vraiment étrange.
Cette immense bâtisse, je supposai qu'elle était immense au vu du nombre de couloir, était bien vide. Silencieuse. Sans cris. Sans rire. Parfois, entendre juste un mot soupirer. Soupirer. Puis s'effriter. Tomber en poussière. Cette maison solide, qui était solide, disparaissait, mourrait doucement. Poussière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BloomyT

avatar

Messages : 2125
Date d'inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Et des Poussières...   Jeu 17 Mai - 4:59

Et flûte, je me suis tromper. Ce n'est pas cela que je voulais...


Poussières.
Dans cette maison, tout est poussière.
Je suis revenu...
Pourquoi ?
Abandonnée, délaissée.
Poussières.
Il n'y a plus que de la poussière.
Peut-être un dernier souffle,
Pour chasser le voile gris.
Laisser dans un coin une trace,
Dans cette poussière,
Trace de mon passage, peut-être ultime.
Poussière.
Tout n'est plus que poussière.
Dans cette bâtisse,
Qui aurait pu être un château,
Maintenant masure,
Croulant sous la poussière.
Plus de rires, de joies, de pleurs.
La reine est partie.
Et les trois fous qui étaient restés,
Attendant son retour,
Se sont usés.
Grains de poussières,
Qui s'entassent.
Qui se rappelle de toi ?
De nous ?
Poussière tu as été.
Poussière tu resteras.
Grain de folie,
Grain de vie.
Exubérance d'un instant.
Partage de vie...
Un souffle, et tu t'envoles ?
Pour te reposer plus loin,
Plus lourd.
Petit grain,
Chagrin,
Tu me fais pleurer.
Poussière.
Dans l'oeil qui t'observe,
Tu t'invites.
Tu t'incrustes,
Tu irrites.

Poussière d'étoile,
De lune...
Météorite pulvérisée,
Tu as vécu.

Adieu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bella

avatar

Messages : 463
Date d'inscription : 05/12/2010
Age : 17

MessageSujet: Re: Et des Poussières...   Dim 20 Mai - 11:06

C'est mignon :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BloomyT

avatar

Messages : 2125
Date d'inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Et des Poussières...   Lun 21 Mai - 23:05

C'est une réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bloom

avatar

Messages : 771
Date d'inscription : 28/08/2011

MessageSujet: Re: Et des Poussières...   Mar 22 Mai - 16:58

Que c'est long.. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BloomyT

avatar

Messages : 2125
Date d'inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Et des Poussières...   Mar 22 Mai - 22:32

Et pénible, dit le ... Smile Smile Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bloom

avatar

Messages : 771
Date d'inscription : 28/08/2011

MessageSujet: Re: Et des Poussières...   Mer 23 Mai - 18:30

Non...je lis une phrase toute les 5minutes ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BloomyT

avatar

Messages : 2125
Date d'inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Et des Poussières...   Mer 23 Mai - 19:55

Tu es si endormie que cela!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bloom

avatar

Messages : 771
Date d'inscription : 28/08/2011

MessageSujet: Re: Et des Poussières...   Mer 23 Mai - 21:19

Ben ses temps si ! OUI ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BloomyT

avatar

Messages : 2125
Date d'inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Et des Poussières...   Jeu 24 Mai - 20:27

Ben couche toi plus tôt... Et arrête le café. tongue tongue tongue tongue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et des Poussières...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et des Poussières...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Van Cauwelaert, Didier] Vingt ans et des poussières
» Ioniseur pour évacuer les poussières du capteur
» Poussières d'Amérique (A. des Pallières) sur Arte
» Présentation D'Emy,20 ans et des poussières ^^
» Poussières sur le capteur du LUMIX G1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au fil de la plume :: Tout les écrits :: Vos écrits-
Sauter vers: