Au fil de la plume

Un forum pour les artistes *en herbe ou confirmés*, pour les dévoreurs de livres, ...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Philosophie

Aller en bas 
AuteurMessage
BloomyT

avatar

Messages : 2173
Date d'inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Philosophie   Jeu 12 Juil - 3:30

Dans le post "et si c'était vrai", j'abordais le cas des licornes, que l'on ne voit plus. J'aurais pu parler des elfes, des fées et autres créatures dites magiques. Certains voudraient que nous ne croisions plus ce genre d'animaux, humanoïdes, car nous ne croyons plus en eux. Et si cela était bien vrai ?

Je ne sais pas pourquoi je pensais à cela, mais nous aussi, d'une certaine façon, nous pourrions "disparaitre", bien que nous soyons encore présent. Prenons le cas d'une personne, qui s'appellera X, et son prénom, Y. Enfin, peu importe. X X aussi, pourquoi pas.

Cette personne est insérée socialement, travaille, à une famille. Elle pourrait même être mariée, et pendant que nous y sommes, avoir des enfants, cela rendra la situation encore plus triste. X vit une vie heureuse, sans gros soucis. Il (ou elle) a des amis réels, et virtuels sur les réseaux sociaux. Puis un jour, sans raison particulière, le monde entier décide de ne plus croire en l'existence de X. X n'a pourtant commis aucun crime grave, il n'a tuer personne, voler personne. Il a pu faire quelques petites erreurs, mais rien de répréhensible au niveau de la loi comme grillée une priorité, éraflé, emboutir une aile avec sa voiture, injurié quelqu'un sous le coup de l'énervement... Rien de très très grave? Et pourtant, le monde veut l'effacer. En disant cela, je ne parle pas qu'il soit tuer en douce, et son corps ensevelit dans un endroit paumé, où il sera quasi certain que personne ne viendrait le chercher là, si tenter soit déjà que quelqu'un le cherche, vu qu'il doit disparaitre...

Mais prenons vous. OUI, VOUS ! Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Et plus Mr ou Mme X

Imaginer qu'un jour, à votre réveil, en allant voir votre compte sur l'un des réseaux sociaux, compte qui était resté stable depuis longtemps au niveau des abonnés, et bien ce matin la, vous apercevez une baisse de ces abonnés. Pas top importante, mais suffisamment tout de même pour que vous le remarquiez. Et au cours de la semaine (je vais pas vous effacer tout de suite tout de même !!! Very Happy tongue ), cette baisse continue, s'accélérant même. Cela va surement vous chagriner de voir que des "amis" vous fuis. Mais petite consolation en vous disant qu'au final, ce n'était que des inconnus, que vous n'avez jamais rencontré en vrai, alors bon, hein ! Mais le temps continue sa route, et cette fois, ce sont des connaissances qui se désabonnent, comme cela, sans raison. Des gens que vous connaissiez de vue, avec qui il y avait des échanges, certains étaient même appréciés, pas au point d'être de vrais amis, mais de bon "potes" de réseaux. Ces bons potes vous quittent. Et le temps passant toujours, le degré d'intimité des gens qui vous lâchent était de plus en plus important, par finir à ce que ce soit vos amis proches qui se soient désabonnés de votre compte. Vous essayer alors de relativiser en vous disant que cela ce passe sur le net. Mais ces mêmes amis, dans la vraie vie, commencent aussi à ne plus donner ou prendre de vos nouvelles. Comment alors vous sentiriez-vous ? Et ce n'est pas que vos amis qui ont "disparus". Tous les écrits, posts que vous aviez pu produire s'effacent des forums sur lesquels vous interveniez, et de plus, vous ne pouvez plus vous connecter. Cela serait embêtant. Et un peu angoissant aussi, non ?
Mais bon, ce n'étaient que des amis, personnes avec qui vous ne viviez pas continuellement.
Et puis voila qu'à votre boulot, les collègues vous parlent de moins en moins. Et que l'on vous donne de moins en moins de tache à effectuer.
Et puis à la maison, le dialogue diminue aussi. Plus de longues discussions. Juste de simples réponses et des questions simples, de plus en plus fermées. Et un jour, vous rentrer, et plus personne à la maison. Plus de femme, d'enfants. Plus aucunes traces d'eux nulle part. Plus de photo, ou que celles ou vous n'êtes que seul... Cela doit faire très drôle.
Vous vous habituer peut-être à cette petite vie. Et cela continue encore. Plus de boulot. Et puis plus d'appels téléphoniques? Il n'y à plus de démarcheur, même plus de faux numéro...
Il y a encore la famille, me diriez-vous !!! Mais en suivant à peu près le même schéma, les plus éloignés de vous vous ignorent en premier, jusqu'à ne plus avoir de contacts avec les parents. Personnes ne vous appelle, et lorsque vous voulez appeler quelqu'un, si le numéro est encore attribuer, cela sonne toujours et encore dans le vide...
Comment se sentir, se reconnaitre en tant qu'individu si plus personne ne vous parle.
Je sais, vous allez me dire que vous devez manger, qu'il y a encore les rues. Certes, vous croisez des gens. Mais personne ne vous regarde, ne vous parle. On vous évite continuellement. A tel point que lorsque vous voulez faire exprès de percuter quelqu'un, vous n'y arriver pas.
Et le supermarché ? En caisse, la caissière, très enjouée avant vous ne pipe plus mot, passe les articles sans vous regarder, vous temps la note, et au moment de ranger vos dernières affaires, vous l'entendez alors rire de nouveau avec le nouveau client.

Comment vous sentiriez vous si plus personne ne voulait avoir de contact avec vous. Même pas physique, surtout par le regard. Plus personne ne vous regarde, aucun œil qui se plonge dans l'un des deux vôtres. Personne ne vous dévisage. Tout le monde regarde droit devant, au dessus de vous. Vous avez beau parler, crier, gesticuler, aucune émotion ne transparait sur les visages de la foule. La foule qui vous entoure ne vous voit plus, ne vous entends plus. Vous essayer d'accrocher un regard, une main. Mais cette dernière glisse, rien ne la retient.

Alors, comment vous sentiriez vous ? Vous au milieu d'une foule, qui passe à coté de vous, qui vous ignore. Vous sentiriez vous toujours "vivant" ? N'auriez-vous pas envie de disparaitre pour de bon ? En aimant la vie, que feriez-vous alors ? Ne disparaitriez-vous pas de ce monde qui ne veut plus de vous ? N'iriez-vous pas vous cacher, vivre loin de ce monde qui vous repousse même plus, puisqu'il vous ignore totalement ? N'iriez-vous pas dans une contré perdue ?

Et si tous les êtres fantastiques de nôtres imaginaires collectifs &avaient fait de même ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BloomyT

avatar

Messages : 2173
Date d'inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Philosophie   Sam 14 Juil - 4:32

Non mais c'est vrai quoi. D'accord, peu de personnes disparaissent comme cela, s'évanouissent sans trop laisser de traces. Je ne parle pas de personnes assassinées. Ni des assassins, bien que certains soient devenus introuvables. Mais des gens, involontairement, disparaissent d'une certaine façon, comme les artistes en particulier. Ils ne sont pas forcement nombreux, mais certains acteurs, chanteurs sont tombés dans l'oubli. Ils ne sont pas encore mort, mais plus personne ne veut les engager, pour différentes raisons : le publique ne les aime plus, les critiques les ont tellement assassinés que personne ne veut travailler avec eux de peur de connaitre un échec. Ou certains n'ont pas su se moderniser.
Donc je persiste : des personnes peuvent disparaitre : des gens qui ont été très connus, qui ont connu une gloire immense, mais éphémère, sont tombés dans un anonymat le plus total, plus personne ne se retournant à leur passage, les abordant pour avoir un autographe. Ils seront même bousculés, puisqu'ils seront redevenus de simples mortels, et non plus des stars...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Philosophie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une philosophie d'aimer
» La dissertation (pour devoir de français/philosophie)
» quel est votre philosophie de collectionneur ?
» La nuée d'esprits, philosophie et pensée profondes...
» Philosophie du matin devant le chocolat chaud...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au fil de la plume :: Papottage-
Sauter vers: